Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 01:28
Emile avait fuit l’effervescent bouillon de la ville. Muni de sa batée, il orpaillait les alluvions aurifères de la rivière, pour en extraire les paillettes et pépites d'or. Il pensait à Alexandrine sa voisine, avec laquelle il aurait pu partager ce moment de fraîche sérénité, si les aléas de la vie avaient tourné en sa faveur. Emile se remémorait le chant 37 du Kalevala, que lui chantait sa nourrice Ougro-finnoise. Ce fameux chant mythologique, où, Ilmarinen le forgeron, en souvenir de sa défunte femme, se fabriqua une femme en or massif, d’une douceur et d’une sensualité exquises, qui hélas, demeura inerte et ne remplaça jamais l’originale. C’est dans ce fameux chant que, Väinämöinen met en garde la jeunesse de ne pas s'avilir devant l'or. Aussi, Emile offrira l’or récolté, à la belle Alexandrine, en guise de présent, faute d’avoir le talent d’Ilmarinen, capable de forger toute sorte d’objet et notamment une femme d'argent, pour son ami Ukko, trop affairé, pour se chercher une épouse. Soudain, un liseré de paillettes doré, brilla dans son assiette, il se releva en poussant un cri, son dos douloureux courbé et rôti par le soleil avait été la cible de taons voraces et virulents qui lui firent lâcher sa batée, à son grand désarroi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

cheri bibi 19/07/2009 10:35

je ne sais si on vous l'a déjà dit, cher Emile, mais il y a en vous non seulement du Zola en vous mais zaussi du Michaud; et Michaud, les mopopopouètes l'aiment beaucoup!j'espère que cette comparaison ne va pas vous démanger à la ceinture, monsieur Zona.Terminez bien ce beau dimanche, un des derniers dimanches puisque bientôt il ne sera plus qu'un vulgaire jour comme autres.φιλικά

Emile Zona 19/07/2009 16:16


C'est un grand compliment que de voir du Michaud dans Emile Zona. Il fait parti de mes poètes favoris avec Francis Ponge. Michaud que j'adore, non pas pour son "Misérable miracle", paru en 1972,
qui traite de son expérience de la mescaline, mais pour son recueil "Plume" qui est à mon goût un des chef d'oeuvre de la poésie...
Bien à vous et merci pour votre passage 


Sébastien Clivillé-Hagaär Dünor-Toxic Avenger 17/07/2009 23:07

Plus qu'a faire une statuette de boue aurifère...

Emile Zona 18/07/2009 14:16


Pour la petite histoire, la formule "tu m'as donné ta boue et j'en ai fait de l'or" est de Baudelaire,
qui s'est inspiré de la formule de notre ami Eugène Delacroix qui se targuait de peindre la chair d'une vénus avec de la boue.
Une statuette de boue aurifère ferait un bel effet dans la collection des oeuvres du mouvement nombriliste...C'est à étudier.
Bien à vous Sebastien  


Lucien Aymard 16/07/2009 22:49

Le misérable taon, sale temps pour tant de fatigue, mais, t'en fait pas, Emile, le bon temps reviendra.

Emile Zona 17/07/2009 17:57


Heureusement que je n'ai pas utilisé le terme latin tabanus, j'imagine les bons jeux de mots que vous auriez trouvés....hahaha!
Bien à vous Lucien


armand armengol 16/07/2009 21:57

Le taon passe comme une Mercedez sur l'autoroute

Emile Zona 16/07/2009 22:16


Sniiff, c'est trop émouvant! Vous avez l'art de la métaphore qui touche les coeurs sensibles.
Bien à vous Armand (qui trouve toujours des coms très drôles) 


Le Huron 14/07/2009 12:51

Pauvre Emile que le quotidien et le dérisoire ramènent sur terre chaque fois qu'il veut s'élever!

Emile Zona 16/07/2009 22:13


Fatalitas! Tout allait pour le mieux quand soudain...tadam!
Bien à vous le Huron ( qui pense toujours à laisser un commentaire sympa)