Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 23:40

La belle Alexandrine, au parfum envoûtant, dansait au clair de lune et les embruns du large léchaient sa peau nacrée. Une corne de brume sonnait dans le lointain et les goélands volaient dans le ressac des vagues . Emile passait sa langue sur ses lèvres salées, il savourait l'intensité de l'instant présent et aussi son plateau de fruits de mer. Lorsque soudain, une giclée de jus de tourteau, surgie de la pince du crustacé décapode qu'il écrasait entre ses maxillaires, l'aveugla. Quelques larmes coulèrent de ses yeux rougeoyants, au grand désarroi d'Alexandrine qui crut être responsable de cet état de tristesse subite et inattendu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

ledif trocas 16/04/2014 07:39



pardonnez-moi
les fautes de frappe sont les fruits de mon trouble et de mon excitation

ledif trocas 16/04/2014 07:23


En relisant ce texte charmant
je me rends compte soudain qu'il est d'un érotisme extrême,
quasiment pornographique.
Car, enfin, à qui sont ces lèvres salées ?
Et cette giclée de ce qque vous prîtes pour du jus de tourteau,
n'était-ce pas olutôt...?

ledif trocas 16/04/2014 07:07


oh joie oh plaisir oh bonheur !!!
de retrouver enfin ce cher Emile
et son Alexandrine toujours de belle rumeur
après quinze mois d'absence


nous-mêmes de l'ordi nous étions éloignés, les trevux et les ans commencent à peser. Mais avec le printemps nous sommes prêts à renaître, unes belle fille toute nue parait à la
fenêtre...

Micha 10/02/2014 21:35


ça fait plaisir de te relire !

Emile Zona 11/02/2014 09:19



Merci Micha pour ce chaleureux commentaire. Je vais derechef faire un tour sur votre journal. Bien à vous.



Hécate 09/02/2014 18:32