Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 19:43
Armé d’une mouillette préalablement beurrée, Émile s’apprêtait à crever son œuf à la coque. Son Noël à lui, était plutôt sobre. D’ailleurs, il ne fêtait pas Noël, il célébrait « Yule »: le solstice d’hiver, comme chez ses ancêtres celtiques. L’image grotesque du père Noël, mêlée à celle du petit Jésus le rebutait. Sans doute, à cause de son oncle baroudeur, qui le flanqua de force, lorsqu‘il était enfant, entre les bras d’un père Noël aviné, suant et malodorant, qui lui fourra dans la bouche un petit jésus en sucre, pour une photo mémorable. Émile, avait aussi une aversion pour les rennes, ces animaux puants, qui lui bottèrent le cul, alors qu’il ramassait son bonnet alourdi par une boule de neige qu’il ne put éviter.
Une bûche de chêne qui brûlait dans sa cheminée, éclairait son visage jovial et donnait à l’œuf, une belle couleur orangée. Une larme d’émotion perla sur sa joue, car, lui aussi, fut un germe dans un œuf, un jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

Eolia Green 22/02/2010 09:37


J'ai lu ma petite histoire du jour, je suis contant! Merci Emile!!


Emile Zona 25/02/2010 14:10


Vous voyez, comme votre moral va bien, quand vous suivez la posologie préconisée par votre dévoué praticien...
Amicalement votre


Sainte Gertrude 11/02/2010 17:03


Bon, cette fois j'arrête.. Je crains que ma machine temporelle ne s'enraye et que je ne puisse pas revenir à notre époque formidable.


Emile Zona 14/02/2010 20:31


Tant que vous ne restez pas bloquée chez les "Morlocks"de l'an 802701...


chouette-chouette 10/01/2010 10:16


Emile, pitié pour les oeufs : ne pas les mettre au réfrigérateur !
Un garde manger suffit.


Emile Zona 10/01/2010 19:41


Vous faites bien de nous le rappeler, les oeufs se conservent hors du frigo, c'est le prodige de la coquille de calcaire, qui est vraiment hermétique.
Bien à vous Chouette-chouette.


juliette 03/01/2010 04:55


oooooh nooooon!!!!! pas ça!!!!! pas Vous mon Emile!!!!!!
seriez-vous vous aussi sarkosé au point de tomber dans le furieux et hideux kitch bling-bling badaboum tsoin-tsoin ultra capitaliste?
Je ne peux pas croire cela de vous qui m'inspirez tant d'amour.
Passe encore votre désir de filles puisque vous devez faire partie de ces "beaux mâles, ces beaux malabars dont les corps musclés ont des bras qui serrent"HUM! Ce désir,
croyez-moi, je saurai le combler! et si par malheur je n'y parvenais pas, j'appellerai ma copine Melina qui est presque aussi "canon" -comme ILS disent- que moi. Sachez que lorsque nous déambulons
sur les plages d'Ermioni ou de Porto-Cheli il n'est pas une tête qui ne se lève; et nous sommes très souvent suivies par des sifflets admiratifs.
Mais pour le reste: belles bagnoles, montres de luxe, gourmettes en or, etc... basta! quelle horreur! Sache, mon Emile qu'une vraie amoureuse préférera toujours une belle bite à une grosse voiture,
et une vieille tocante, qui retarde pendant le déduit, à une rolex de luxe trop précise qui sonnera prématurément, parce que c'est l'heure de la Bourse, la fin de la partie.
Ah! Emile! me viennent des désirs d'île déserte, de nudité totale, d'étreintes sans fin sur le sable fin, et des baisers, et des caresses, et encore des embrasements au creux de mes reins. Et si
tes appétits ne sont pas comblés Melina sera là pour les désserts. Elle est presque aussi belle que moi et, je le reconnais, plus talentueuse à l'écrit comme elle vient encore de le prouver
en torchant un nouvel "à la manière d'Emile" fort savoureux et dans lequel on sent toute l'influence que tu as sur elle; que se passera-t-il quand tu seras
en elle?
Alors, Emile aimé, abandonne cette posture de nouveau-riche et retrouve ta splendeur  d'Homme sain autour d'un esprit sain. C'est comme ça que nous tes femmes fans t'admirons
et t'adorons. Je suis persuadée que Gertrude Hécate Nettoue Clémentine et bien d'autres sont du même avis. Imagine-toi avec nous toutes autour de toi sur une île du bout du monde. N'est-ce pas une
jolie façon de commencer l'an 10?
DES BAISERS DES CARESSES ET LE RESTE
TA JULIETTE PRETE à TOUT


Emile Zona 04/01/2010 17:25


Il s'agissait bien sûr d'une plaisanterie. Mon souhait le plus cher serait que l'humanité soit assez mûre et responsable, pour vivre en totale anarchie: l'Anarchie avec un grand A. L'anarchie telle
que la pratique certains animaux ou certaines araignées. Chaque individu connait la tâche à accomplir pour la survie et l' harmonie de l'espèce. Chaque individu peut se dégager de ses
responsabilités à condition qu'il en fasse référence au groupe, qui trouvera un remplaçant ou un paliatif au déséquilibre généré. On peut rêver...
Quant à imaginer Emile seul sur une île du bout du monde avec les charmantes commentatrices de ce journal....non, je ne préfère pas l'imaginer, le priapisme est si douloureux, à moins de vivre en
anarchie et que je puisse me dégager de mes responsabilités et prendre un remplaçant éventuel comme notre ami Ledif Trocas par exemple.

Bien à vous Juliette


mamalilou 03/01/2010 00:07




ah
bah voilà c'est 2010 et c'est passé comme un rien!!!
passées les confusions confortables qui font cause unique celle du profit
mais qui font conséquences nombreuses dont au passage le partage de joies et libations, mais aussi de communion humaine...
nous voici rendus à une autre illusions, celle du passage de calendrier administratif...
ma foi, cette fois, c'est encore l'occasion de faire péter les bulles
et je ne parle pas que des têtes d'oeufs qui se mirent... flûte alors, sans mauvais esprit
et pour le (bon) coup, je te souhaite tout l'amour et le désir
l'enthousiasme et la joie
pour réaliser dans le partage et la santé
tous les projets qui comptent
et de l'inspiration pour alimenter ce blog
plein de bonheur à toi et aux tiens
chaleureusement



Emile Zona 03/01/2010 02:51


Voilà un commentaire qui fait chaud au coeur. Merci Mamalilou et que vos voeux soient exaucés pour cette nouvelle année.
Pour moi ce sera, des belles gonzesses, des bagnoles de sport et du pognon plein les fouilles.