Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 16:59
Émile avait constaté que certaines réalités, comme la séduction par exemple, échappaient au « savoir » . Le mystère de la séduction est de l’ordre de l’énigmatique. Être séduit, c’est perdre l’habitude d’être soi et ne plus être soi, pour un nombriliste, c’est perdre son identité. Aussi, lorsqu’ Émile aperçut au loin Alexandrine par hasard, alors qu’il effectuait quelques achats compulsifs, influencés par un vendeur qui maîtrisait parfaitement son « soncas », il fut séduit par l’allure extraordinairement féminine de sa voisine. A tel point qu’il oublia l’être réservé et raisonné qu’il était. Il franchit le portail de sécurité, sans se rendre compte qu’il tenait dans ses mains des pinceaux aquarelles en poils de loutre, sans se rendre compte du signal d’alarme déclenché. Émile fusa à la rencontre de la séduisante Vénus resplendissante, bondissant tel un pécari en rut, poursuivi par deux véloces vigiles qui parvinrent à le plaquer au sol énergiquement, au pied d’Alexandrine, qui sursauta en hurlant, tout en reconnaissant son voisin Émile. Celui-ci remarqua qu’il était difficile de sourire, la face maintenue contre terre et les mains plaquées au dos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

LANGLAIS 20/02/2010 09:15


que de malheurs pour un séducteur maldroit


Emile Zona 21/02/2010 19:08


Hé oui, que voulez-vous cher Langlais, c'est le lot des grands séducteurs...
Malgré tous ces petits malheurs,  Emile ne baisse pas les bras pour autant, c'est un tenace, tétu comme un bourrique, scrogneugneu!


Le père noël est ICI.....!!!!! 25/12/2009 21:49



Coucou....
Je profite d'être seul chez moi à noël cette année
Pour flâner sur mes blogs préférés..
Je ne pouvais donc pas ne pas passer chez toi....
 où j'ai toujours un immense plaisir à naviguer parmi tes articles......
Bon Noël....


Lorent


 



Emile Zona 01/01/2010 19:21


Salut le colectionneur de taille-crayons, bonne année 2010.


juliette 24/12/2009 14:36



C'est fou ce qu'on peut faire avec une quille!...
Mais savez-vous ce que signifie initialement ENQUILLER?

Je ne demande pas lieux que de vous envoyer  mon nombril
mais je ne parviens pas àutiliser votre insérateur d'images
donnez-moi votre adresse courriel
ou bien préférez-vous que j'expose cet endroit intime sur le golb du mopopopo?



Emile Zona 25/12/2009 18:32


L’origine du mot enquiller est attribuée à Toulouse Lautrec. Lorsqu’il demanda, à « Lulu belles quilles » d’enfiler ses bas de soie, afin de la peindre dans une pose avantageuse, il lui dit: «
enquille tes bas coquine! » Cependant certains historiens réfutent la paternité du verbe enquiller au peintre.
J’ai rencontré un jour un troglodyte ariégeois qui s’enquillait des verres de génépi du matin au soir, qui n’était pas d’origine contrôlée...
Si vous souhaitez m’envoyer votre nombril, une rubrique « spécial nombril des lecteurs » sera créée, avec la primeur d’être la première participante, chère Juliette. Il y a en bas de cette page un
lien direct pour contacter l’auteur de ce blog, si vous ne parvenez pas à joindre votre photo à votre commentaire.
Bien à vous et joyeux Noël


juliette 23/12/2009 03:29


sur un air bien connu:"Je t'en supplie Emile Zona
Je t'en supplie ne me touche pas!
Je ne peux plus, plus supporter
Que tu m'chatouilles sans me baiser!
Tu le sais je ne suis qu'une fille
Et un jour il me faut la quille..."Dommage que Tu ne puisses m'entendre! Car non seulement j'ai un corps presque parfait, mais les dieux m'ont dotée aussi d'une voix délicieusement
sensuelle. Comme le dit souvent Ledif sans ambages: "mon ramage est à la hauteur de mon plumage". Mais n'en faisons tout de même pas un fromage. Je crains, à vous trop parler de moi, de finir
par T'agacer...
mais Toi parles-moi de Toi! et dis-moi: maintenant pourrais-Tu imaginer "UN JOUR SANS JULIETTE"?
Mon EMILE, je t'embrasse goulument!


Emile Zona 24/12/2009 10:16


La quille, un mot qui fait rêver le modeste marin d’eau douce que je suis, ce terme de marine, qui désigne le forte et longue pièce de bois, sur laquelle on fixe les varangues, l'étambot et
l'étrave. Cette superbe pièce qui est la base de la construction du navire, est la première qu'on place sur le chantier. Rien à voir avec le quillon, qui vaut 1000 quadrillions ; on dit aujourd'hui
quintillion. Mais je ne vous apprends rien…
Bien à vous Juliette (vous pouvez envoyer une photo de votre nombril que je puisse avoir un aperçu de ce corps parfait)


mamalilou 22/12/2009 19:21


certaines réalités échappent au savoir..
mais l'expérience elle
n'échappe pas à la réalité...

je passe te souhaiter de joyeuses fêtes
joie santé et harmonie à chacun dans ces instants précieux
bisous


Emile Zona 23/12/2009 00:14


Cette phrase est à méditer: l'experience n'échappe pas à le réalité. Je rajouterai que c’est l’incomplétude de l’expérience qui permet de progresser dans notre savoir, d’améliorer sans cesse ses
connaissances. L’incomplétude appelle toujours un surcroît de plénitude, et permet ainsi le surgissement de la nouveauté.
Mais où diable avez-vous trouvé cet affreux père Noël animé?
Bonne fête de fin d'année Chère Mamalilou