Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 21:57

L’aube venait de poindre, une salve de bâillements, accompagnée de mouvements d'étirement du tronc en hyper lordose, écarta les mâchoires d’Émile, qui émit un grognement aigu de pécari endormi, suivi d’une flatulence feutrée à l‘odeur de chou fleur discrète. Il avait dormi longtemps et entre ses yeux mis clos, le joli visage d’Alexandrine lui souriait. La belle, venue lui rendre visite sur son lit d’hôpital, lui avait pris la main et lorsqu’elle posa ses lèvres pulpeuses sur son front, malgré le douloureux frisson qui parcourut sa colonne vertébrale, Émile eut du plaisir et masqua difficilement son érection naissante. C’est alors qu’il vit dans les yeux brillants de l’adorable créature, la constellation de « la machine pneumatique ». Une constellation qui lui rappela l’explosion accidentelle responsable de son internement. Emile était vivant et les trompettes du « magnificat » de Bach résonnèrent dans ses pavillons acoustiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

juliette des espiriti sancti 26/01/2011 03:03



En plus de ses é^pines, votre cereus porte un nom qui, décomposé, est carrément pornophonique. Ah oui alors! Carrémént!
Et n'allez pas me dire où je devrais me le carrer!

Je vous couvre tout de même de bisous doux
mais pas votre cereus! Ah ça, non!



Emile Zona 02/02/2011 23:51



Ha ces péruviens, quels cochons!


Je prends vos bisous, merci pour ce moment de tendresse.


A bientôt chère lectrice



juliette des espiriti sancti 26/01/2011 02:51



Qui s'y frotte q'y pique
est-ce pour la protéger de nos assauts
que vous hérissez votre pine se terribles épines? Sot
que bous êtes! Si je croise votre chemin,
je vous ferai subir le sort de tous mes porcs épiques.
Solidarité féminine oblige:
il ne faudrait pas qu'Alexandrine
à s'y frotter s'y crève.
Rentrez-les donc et ce sera une autre histoire...

vôtre Juliette pleine d'amour (entre autres substances)



Emile Zona 02/02/2011 23:50



Ha chère Juliette, je suis vraiment désolé de vous répondre si tard. Il est vrai que le cereus peruvianus, si fièrement dréssé, avec son arogance masculine, n'est pas sans rappeler la turgescence
pénienne du mâle en rut. On raconte que ce cactus a la réputation d’absorber les ondes électromagnétiques émises pas les écrans d’ordinateurs et de télévision, nous protégeant ainsi de ces ondes
"nocives". Je crois surtout que c'est un argument de vente, pour les vendeurs de cactus.


Pour vous, point d'épine dardée, que nenni!


Bien à vous


 



Gertrude 25/01/2011 19:05



Un éléphant, ça trompe énormément.



Emile Zona 26/01/2011 00:09



Chère Gertrude,


Merci pour votre présence féminine dans ces bas fonds qui relève "le niveau."Très occupé en ce moment, le temps me fait défaut pour bloguer. Sachez que je pense souvent à vous et à vos créations
exacerbées et que je viendrai sur votre journal en ligne dès que je le pourrais, le temps d'arroser mon "cereus".


Bien à vous 



ledif trocas 22/01/2011 00:12



et je suis toujours là ridicule, mon impudique érection à tous les vents, attendant une âme compatissante pour rabattre mon caquet. Qu'on ne tarde pas trop, avec ce temps il va s'enrhumer et
éternuer.



Emile Zona 25/01/2011 23:51



Les centaines de milliers de visiteurs qui fréquentent ce blog, restent coi et se demandent s'ils doivent intervenir. Seulement 4 p.a : 4 picoampères, il n'y a pas de quoi fouetter 4 pattes à un
canard.


Ici pas de compassion à moins de 5 p.a ( seuil validé par la guilde des fornicateurs non protégés) 



ledif trocasUne érection qui coûta une fortune 19/01/2011 20:51



"Une érection qui coûta une fortune"


il me semble que toute érection coùye cher (j'ai 4 p.a. sur le dos)
surtout que je n'ai aucun chef-d'oeuvre d'horlogerie à offrir en dédommagement


roi ou manant, c'est toujours l'homme qui paie