Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 18:28
Sans respirer, entre deux battements de cœur, pour minimiser le moindre tremblement, Émile déposa, avec délicatesse les pigments colorés, sur sa sculpture miniature, à l’aide d’un poil de mouche. Une fois le pépin de raisin peint, il le plaça minutieusement sur un rond de satin, qu’il déposa dans un écrin, fabriqué par ses soins avec une coquille de noisette.
Il décida, d’offrir cette œuvre microscopique, représentant "Le Déjeuner sur l'herbe"d'Édouard Manet, à sa voisine Alexandrine, afin de lui signifier, l’incommensurable amour, qu’il éprouvait pour elle. Il profita de l'occasion, lors d’une consultation, de leur boîte aux lettres respective, pour lui remettre le précieux écrin.Elle adorait les noisettes et manifesta une joie certaine devant ce présent inattendu. Soudain, elle s’empressa de prendre la noisette, de la casser entre ses dents, afin d’en sortir le fruit convoité. Puis elle recracha les morceaux de coquille, en exprimant sa tristesse face à cette coquille vide de contenu.Emile, entre deux déglutitions douloureuses, partagea sa tristesse et lui promit d’autres noisettes, à son grand dam.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

ledif trocas 28/11/2009 18:11


le σαββατοκυριακη est simplement ce que vous, gens de l'ouest lointain ("far west"), appelez "fin de semaine"; et vous seriez surpris de voir que les ambiances sont très différentes de l'idée qu'on
peut s'en faire chez les barbares (le cassage d'assiettes ne se fait plus guère que pour épater le touriste). Les réunions de famille se passent le plus souvent comme partout devant la télévision.
αλλίμονο!Si un jour vous désirez découvrir notre beau pays, n'hésitez pas à me le faire savoir; je peux vous accueillir et/ou vous guider
amicalement


Emile Zona 29/11/2009 11:29


J'ai effectué, il ya quelques années un petit voyage dans le Péloponèse. J'ai séjourné à Patras et visité quelques sites achéologiques très interessants, gouté quelques mets délicieux et bu
quelques ouzo des plus rafraîchissants. Je garde un bon souvenir de la Grèce et de ses habitants. C'est très aimable de votre part de m'offrir l'hospitalité, aussi, sachez que j'arrive à Athènes le
lundi prochain par avion, rassurez-vous, je me laverai pour l'occasion les aiselles et les pieds afin de ne pas vous incommoder et je vous ramenerai un fromage de chèvre affiné à la ferme dont vous
me direz des nouvelles.... non je plaisante, je vois que vous avez frémis à cette idée.
Je retournerai un jour en Grèce, c'est certain, merci pour la proposition cher Ledif, je retiens votre invitation en tout cas.
Bien à vous


ledif trocas 27/11/2009 05:21


tiens, Piere avait perdu un R en chemin! comme c'est bizarRe!
vous avez dit bizare!
moi j'ai dit bizare? comme c'est bizarre!

Justement dans notre belle région, la cueillette des olives bat son plein. Les filets sont étendus sur le sol et, pour ratisser les plus hautes branches, les femmes grimpent sur les échelles
dressées contre les arbres. Ce pourrait être un spectacle réjouissant... hélas! il y a longtemps qu'elles n'ont plus vingt ans... et les dessous des paysannes épidavriennes ne sont pas plus
affriolants que ceux des vieilles drômoises. Quelquefois pourtant, le σαβαττο-κυριακη, de jeunes citadines viennent à la campagne, histoire de s'aérer -Athènes est si polluée!- et de s'encanailler
un peu... alors, avec un bon coup de κρασσι, l'ambiance devient très joyeuse!
Nous voilà bien loin de la noisette, pensez-vous sans doute, cher EMILE? Pas tant que cela, car l'olive et son noyau sont aussi très sexués.

φιλικά


Emile Zona 28/11/2009 12:26


J'aimerai bien savoir comment vous traduisez ce dimanche béni (σαβαττο-κυριακη) lorsque les athéniennes prennent un bon coup de κρασσι, dans une joyeuse ambiance.

Bon dimanche cher ledif Trocas
φιλικά


ledif trocas 26/11/2009 12:38



en relisant pour la énième fois ce "jour noisette"
-il y a des jours dont on aime s'imprégner-
je ne sais pourquoi je pense à ce tatouage "dacois"
bizarement placé et représentant
la prise de la smala d'abd el kader par les troupes du duc d'Aumaleet poutant ça n'a aucun rapport
mystérieux cheminement des idées


au jour prochain, φιλικά



Emile Zona 26/11/2009 22:11


Une tatouage situé à un endroit que l'honnêteté et la décence interdisent de préciser davantage. Il y a un rapport, à mon avis, celui de la représentation graphique très détaillée que l'on peut
effectuer sur une petite surface, surtout quand on sait que de l'autre côté, le tatouage représente la cueillette des olives en Basse-Provence.... en couleur.
Bien à vous Ledif Trocas 
 φιλικά 


Hécate 24/11/2009 13:29


hein? j'ai des lunes de retard sur ce coup là ? De quoi ? de quoi?


Emile Zona 26/11/2009 22:05


Non, pas tellement! Une lune tout au plus...


Gertrude 24/11/2009 10:16


Ceci dit, c'était un message pour Ledif qui n'a toujours pas été lire ce que je lui ai écrit chez un batracien mal luné.

Meuh!


Emile Zona 24/11/2009 10:18


On va attendre qu'il se réveille alors!