Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 21:58
Perché sur son plongeoir, Émile s’apprêtait à faire le saut de l’ange. Il avait profité de cette belle journée ensoleillée de Pentecôte, pour se rendre à la piscine municipale. Par 3 bonds successifs sur la planche, il prit son envol, tel le saint esprit, les bras en croix, le corps cambré, hyperbole d’un mouvement sublime éphémère, s’élevant vers les cieux, cherchant une issue vers le sommet, vers la liberté suprême inaccessible, joignant ses bras au dessus de sa tête, pour transpercer tel un javelot la surface bleutée de l’eau chlorée. Émile, sculpture vivante, incarnation divine de l’art par essence, en osmose avec l’air, la lumière et l’eau, venait de s’estourbir le flanc gauche du visage, en frappant la surface de l’eau.  Le pavillon  de l'oreille externe était douloureux et des acouphènes marins avec des cris de mouettes affamées survolant un chalutier avaient fait leurs apparitions, ce qui était auditivement gênant et au demeurant, assez insolite, dans une piscine couverte.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

Galac' 04/06/2009 22:31

Le rêveuse que je suis s'est arrêtée à l'éphémère. Quelle belle image ! Ô Emile, suspend ton vol !

Emile Zona 06/06/2009 08:36


Ce poême de Lamartine, est décidemment un chef d'oeuvre. Permettez-moi de vous dédier cette strophe:
Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés.

Lacustrement votre


clémence 04/06/2009 20:10

Comme quoi trop vouloir sauter le jour de l'Ascension est d'Anges Heureux.

Emile Zona 06/06/2009 08:03


Excellent!
Les anges sont des démons chassés du paradis, parait-il!
Heureusement votre


Sainte Gertrude 04/06/2009 20:07

Je suis pour la séparation de l'Église et de la Piscine.

Emile Zona 06/06/2009 08:01


Pareil!
La loi de 1905, n'est pas si vieille, quand on y pense!
Ha, l'époque où le maillot de bain d'antan cachait tout le corps...cela laissait beaucoup de place à l'imagination.
Bien à vous Gertrude


mamalilou 04/06/2009 04:15

s'agissait-il, dans l'éphémère instant de l'esprit sain, du saut de l'ange des chus?il te faut alors tendre le flanc droit du visage...et l'évocation sera à son tour frappante.... venant enrichir les acouphènes de cormorans polyphoniques ou grégoriens selon la résonnance de ladite piscine* où seuls les chalutiers sont incongrus (note un congre et une grue en revanche sont dans leur élément... -ouigre, je sais)*selon le toit de la piscine tu peux sauter en hyperbole -soit, en parabole aussi, voire sous une coupole, en coupobole, sur dérogation c'est entendu...
padbolement vôtre

Emile Zona 06/06/2009 07:54


Le flanc gauche est suffisamment impacté, présenter le flanc droit serait du masochisme, Emile est plutôt du genre douillet, de plus la couleur écarlate n'est pas en accord avec son slip de bain
vert anis pastel. En revanche, une coupe au bol, mettrait en valeur son nez aquilin...
Bien à vous Mamalilou


armand armengol 03/06/2009 22:55

L'acouphène marin est, c'est vrai, plus désagréable que l'acouphène marrantmais pour souffrir de l'acouphène marrant, encore faut-il se donner la peine de plonger à côté de la piscine. Et là, ce n'est pas hyperbole, c'est hyperdouloureux.

Emile Zona 03/06/2009 23:28


Excellent! J'ai les zygomatiques qui n'en peuvent plus de gesticuler....votre commentaire est un délice!
Bien à vous Armengol ( n'hésitez pas à lui rendre visite chers lecteurs, son blog est un régal)