Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 15:07
Emile avait acheté quelques œufs de Pâques en chocolat pour les offrir à Alexandrine sa voisine. Adolescent, un œuf décoré, lancé violemment par un enfant mal intentionné, lui avait explosé en pleine face et ce souvenir gluant sur son visage pubère, le marqua à jamais. De ce fait, il ne partageait pas l'hystérie collective que suscitait cette tradition chrétienne, célébrée le dimanche après le 14ème jour du premier mois lunaire du printemps, calculée avec précision à l'aide du comput de Bède le vénérable.
Il s'apprêtait à prendre la corbeille d'œufs en chocolat, posée sur la table de la cuisine, quand il s‘aperçut avec stupeur qu'un rayonnement solaire, venu frappé la corbeille durant quelques minutes, suffit à faire fondre les œufs. Son désarroi fut grand. Il se tappa le front en se traitant de pauvre cloche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

zazie+kinf 23/04/2009 01:53

Très drôles, les visuels sur le nombrilisme!

Emile Zona 23/04/2009 19:16


Je suis ravi que cela vous fasse sourire...Et la valeur artistique? Cela ne vous interpelle t-il pas?
Je plaisante! Merci d'être passée par ici.
Artistiquement votre


peregrinus 14/04/2009 11:41

Ding ! Interpellé sur les poissons, je réponds "cloches"... Dong. Je m'en retourne vers le cor merveilleux de l'enfant et je trouve la prêche de Saint-Antoine aux poissons.Saint Antoine se rend au prêche,Mais trouve l'église vide.Il va donc à la rivièreEt s'adresse aux petits poissonsQui battent de leurs queuesToutes brillantes dans le soleil .Les carpes portant leurs œufsSont déjà toutes arrivées.Elles ont la bouche grande ouverteAfin de mieux entendre.Aucun prêche, jamais,N'a autant plu aux poissons.Les brochets au nez pointu,Qui toujours se battent entre eux,Ont nagé au plus vitePour écouter le saint homme.Même cette fantaisiste,je veux dire la morue,Aucun prêche jamaisN'a autant plu à une morue!Les anguilles et les esturgeons,Délices des gens fortunés,Se mettent à l'aisePour bien entendre la parole.Même les écrevisses et les tortues,D'ordinaire gens peu pressésMontent bien vite à la surfacePour écouter les mots de ses lèvresAucun prêche jamaisN'a autant plu aux écrevisses.Tous poissons petits et grandsRares ou ordinaires ,Dressent l'oreillecomme des êtres doués d'intelligence .Ainsi que dieu le commandeIls écoutent le sermon.Mais le sermon terminé,Chacun s'en retourne,Les brochets restent des voleurs,Les anguilles sont des coquettesLe sermon a beaucoup plu,Mais les poissons sont inchangés.Les écrevisses marchent à reculons,Les morues restent grassesEt les carpes sont voraces,Le sermon est oublié.Le sermon a beaucoup plu,Mais les poissons sont inchangés.





J'en reste coi.(Toujours autant) mahleriennement vôtre...

Emile Zona 14/04/2009 23:51


Ha , je me disais bien que vous alliez nous trouver quelques poissons, en cette période de rareté piscicole. Je me demande la raison pour laquelle la morue est taxée de fantaisiste: peut-être parce
qu'elle change plusieurs fois de nom au cours de sa vie?
Une histoire qui nous montre que, les sermons, même s'ils plaisent, sont vite oubliés.
Bien à vous Peregrinus, cela fait du bien aux oreilles


peregrinus 13/04/2009 17:36

Bim bam bam bimTrois anges chantaient une douce chanson et la faisaient gaiement résonner dans le ciel, ils proclamaient joyeusement que Pierre est libéré de tout péché...Et lorsque Jésus fut à table et prit le repas du soir avec ses douze disciples, alors Jésus dit : "Que fais-tu donc là ? Dès que je te regarde tu te mets à pleurer !"Et ne dois-je pas pleurer, ô Dieu bon ?
(Tu ne dois pas pleurer)
J'ai enfreint les dix commandements. Je m'en vais et je pleure amèrement.
(Tu ne dois pas pleurer)
Ah viens et aie pitié ! Si tu as enfreint les dix commandements, tombe à genoux et prie Dieu !Aime Dieu de toute éternité, et tu accèderas à la joie céleste ! La joie céleste est une ville bienheureuse, la joie céleste, qui n'a plus de fin, était ouverte à Petro par Jésus et à tous pour la félicité !

C'est juste un conseil pascal.Mahleriennement vôtre.

Emile Zona 14/04/2009 23:45


Ach! Quel grosse Malher! Emile ne doit pas pleurer, une autre oportunité s'offrira à lui, pour séduire sa voisine, espérons-le. Heureusement que vous ne faites pas allusion à la sixième symphonie,
qui  comporte en finale, trois terribles coups de marteau,  symbolisants les trois coups du destin où le héros est précipité dans l'âbime du désespoir incommensurable. Snifff!
Bien à vous et merci pour cet interlude musical


Ostro 13/04/2009 09:10

Pauvre cloche ! Sacro sainte cloche !

Emile Zona 14/04/2009 23:36


Merci, j'apprécie votre côté affectueux! Peut être qu' Emile finira au musée de la cloche et de la sonnaille à Hérépian...
Bien à vous Ostro


Galac' 12/04/2009 22:24

Eh bien..... sans vouloir vous vexer ça me fait presque plaisir ! Je me sens moins seule..... La même mésaventure est arrivée à une poule belge, posée avec précaution sur un bureau, en cadeau. Las, le soleil a liquéfié le cadeau....Enfin nous savons maintenant qu'entre la poule et l'oeuf, c'est la poule qui fond la première car celà se passait il y a quelques années.....

Emile Zona 12/04/2009 22:49


Qui de la poule ou de l'oeuf fond le premier? Et bien, grâce à vous Galac, nous avons la réponse: c'est la poule. Cette grande question métaphysique qui nous turlupinait depuis belle lurette,
trouve enfin sa réponse. Le mystère sur la fonte des poissons en chocolat reste toutefois à être éclairci, la science est encore ignare sur cette énigme, mais les spécialistes des poissons tel que
l'éminent chercheur Peregrinus, ne désespèrent pas d'élucider un jour cette intrigante interrogation.
Chocolatement votre