Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 09:29
Emile avait remarqué que la pupille d’Alexandrine se dilatait étrangement quand il lui arrivait de croiser son regard dans l’escalier. Ce phénomène biologique incontrôlable trahissait un intérêt évident pour sa personne, à moins que ce ne fut la lumière du jour un peu trop vive qui passait par la fenêtre. Curieusement, cela le ramena à son levain, qui se dilatait lui aussi. Ce levain qu'il remuait matin et soir depuis 5 jours, afin d'obtenir un mélange suffisamment bulleux, à l' odeur de fermentation caractéristique. Emile avait décidé de fabriquer son propre pain et d'offrir une miche à Alexandrine.
Au sortir du four, le pain fleurait bon la farine chaude et sa couleur dorée invitait à y mordre dedans.  Alexandrine fut très honorée par ce présent, même si, au demeurant, elle faillit se casser une dent sur cette croûte épaisse et dure comme de l'ébène.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

Fred de Roux 02/03/2009 15:48

Un véritable enchantement que de rejoindre une nouvelle communauté. Grand merci de cette proposition obligeante que je ne saurais refuser. A fort bientôt donc

Emile Zona 02/03/2009 16:39


Soyez le bienvenu dans la "communauté des misérables", où vous avez le salut de tous les misérables qui la composent.
Longue continuation pour votre très pertinent carnet


peregrinus 02/03/2009 12:17

Ainsi Emile offrit-il à sa mie de casser une petite croûte...
Durement vôtre.

Emile Zona 02/03/2009 16:34


Ho, que c'est joliment dit! Un commentaire plein de poésie, qui donne une touche de romantisme à ce monde de brutes. Merci pour votre intervention .
Bien à vous Peregrinus


fred de roux 01/03/2009 19:02

Apparemment Emile semble ne connaître des que aventures contraires. Cela me donne envie d'éplucher par le menu la suite de Ces courtes nouvelles

Emile Zona 01/03/2009 21:32


Allez-y, feuilletez donc ce carnet comme il vous sied. Vous êtres le bienvenu en ces lieux.
Et pourquoi pas rejoindre la communauté si le coeur vous en dit.
Bien à vous Fred


Terpsychore 26/02/2009 07:08

Gertrude.......
Le Synthol , c'est" Mon "idée.......zutalafin...Sans moi , Eùmile et Alexandrine , pffffffff........y aurait même pas d'histoire quoi.....
Echo , Ego , limbego ,limbes....... et go , Emile.......mdr...courage.....emile , elle mord Alexandrine ?
Ah , les mecs......Comme y disent par ici "grand diseux , petit faiseux"......
Donc , Emile , à quand un peu de concret et de croustillant ?......
Du Synthol gratiné , aucune idée de ce que ça peut donner gustativement ou papillement ...mdr.....J'attends un desciptif "craquant".....;-)

Emile Zona 26/02/2009 12:34


Je confirme, chère Terpsychore, vous êtes à l'initiative de ce contact "syntholesque". Cependant, laissons les phéromones faire leur travail biologique et  la fusion
symbiotique d'un échange corporel torride, s'effectuera d'elle-même, le plus naturellement du monde... Enfin...heu...peut être...
Croustilleusement votre


gertrude 25/02/2009 16:36

J'en conclus donc qu'Alexandrine a un destin aussi lumineux et aussi vernis que notre ami Émile.
Entre édenté et lumbagoté ils sont faits pour un long partage de Synthol au coin du feu..
Une belle histoire camphrée commence.

Violonesquement votre

Emile Zona 26/02/2009 12:26



Point de fatalité, s'il vous plait! Je sais bien que le dicton stipule: "qui se ressemble, s'assemble", mais, Alexandrine, dispose toujours d'un ratelier nickel, ce n'est pas une croûte de pain,
si dure soit-elle, qui aura raison de ses jolies quenottes, même si toutefois la scoumoune d'Emile déteint un peu sur la belle. Espèrons que cela soit passager...
Bien à vous Gertrude