Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 22:31
Muni d'un plumeau, Émile époussetait un des coins de son plafond, occupé par une toile d'araignée particulièrement adhérente. Vêtu d'un sweat-shirt orné d'un slogan publicitaire, illustrant la pêche à l‘espadon, gagné récemment à un jeu radiophonique, il sentit soudain, une piqûre à la nuque. Il attribua immédiatement, à l'arachnide mécontente d'être délogée de sa toile, cette attaque surprise. Il perdit l'équilibre, chuta de son tabouret, pour venir s'écraser sur les fesses. Ce qui révéla une vieille douleur du coccyx ( souvenez vous du jour engourdi ). Il ôta son sweat-shirt, effrayé et observa le col du vêtement : un fil de nylon turgescent, gros comme du fil de pêche, qui suturait l'étiquette, s'érigeait dangereusement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

Seshet Noun 07/12/2008 13:25

De terribles fils, sournoisement,
Sourdent de nos vêtements.
Sources de nos tourments,
Qu'on les coupe immédiatement !

Poétiquement,
Seshet

Merci pour l'inspiration... Un de mes meilleurs textes, sûrement.

Emile Zona 08/12/2008 00:25


Très belle allitération en "sour". Félicitations! Je suis enchanté par votre créativité. Emile source d'inspiration, qui l'eut cru? c'est très valorisant pour ce journal de générer de la poésie.
Peut être que d'autres lecteurs vous suivront dans votre initiative, espérons le.
Sûrement votre


L'enquêteur 05/12/2008 23:30

Merci de la réponse rapide! Peut-être pourrait tu me dire quel genre de mots clé tu utilise d'ordinaire dans le moteur de recherche d'over-blog.

Puisqu'apparement tu avais attéri chez lui de cette façon.

Aussi, je voulais te dire que ton blog reflète beaucoups de personnalité!

PS: Inutile de me vouvoyez. Dans la réseau-sphère nous avons tous le même statut ;)

Aussi, après avoir parcourue ton blog, sur lequel je reviendrais. Je le trouve trèès

Emile Zona 08/12/2008 00:05


J'aime bien utiliser le mot poésie, cependant j'utilise une tripotée d'autres mots comme limnanthacées par exemple, ou trumeau, ou encore bretzel, tout dépend de l'humeur du moment, quant il s'agit
de mots je suis du genre éclectique...navré de ne pas pouvoir vous aider plus l'enquêteur.
Bien à vous


L'enquêteur 05/12/2008 12:53

Bonjours Emile :)
En ce moment, je participe a une sorte de jeu de piste. Tu ne le sais pas, mais le hasard à fait que tu y es impliqué.

Je m'explique. Un bon ami à moi, au gout semblable pour l'investigation dirons nous est peut-être passé par là. Enfin, se serait plutôt l'inverse. D'après ce que je sais, tu lui aurais laisser un ou des commentaires sur son propre over-blog, où tu lui disait notament qu'il était de bon gout. Littéraire je crois, d'après ce que je sais aussi, il semble écrire une sorte d'histoire autobiographique, avec une pointe de fictif.

Peut-être que cela ne te dis rien. Mais si tu t'en souviens, si tu vois de quoi je parle, merci de me laisser un message, de façon à ce que je puisse arriver à mes fin, c'est à dire retrouver ce blog!

Merci d'avance :)

D'ici là, je continue mes recherches...

Emile Zona 05/12/2008 14:07


Je regrette de ne pas pouvoir répondre à votre réquête. Il y a de nombreux blogs autobiographiques littéraires sur lesquels j'ai laissé un commentaire d'encouragement.
Difficile de retrouver celui qui vous intéresse.
Bien à vous l'enquêteur.


Terpsychore 04/12/2008 21:57

L'érection incontrôlée des produits dérivés du pétrole suscite des réactions en "cascade" rocambolesques...
Ok,ok....je ne suis pas convenable...Je sors...:-)

Emile Zona 05/12/2008 14:03



Les fils en nylon en érection devraient être censurés...c'est un attentat à la pudeur!
Rocambolesquement votre



Marc 04/12/2008 15:21

Ah ces vêtements produits à la chaîne sans le moindre soucis du détail!

Emile Zona 05/12/2008 13:59


Je vois que je ne suis pas le seul à connaître l'étiquette qui pique la nuque...n'est ce pas cher Marc?
Vestimentairement votre