Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 23:05
Une goutte d'eau roulait sur le carreau du miroir de la salle de bain. Cette « ligne de fuite » aux méandres irréguliers attirait la curiosité d' Émile. Il se demandait si cette trajectoire aléatoire, cette source vivante aux sensuelles sinuosités, à l'indicible émotion, pouvait être utilisée en tant qu'œuvre d'art. La dualité entre la vie en mouvement et l'ombre de la mort qui se profile dans la course de la goutte vers le lavabo, révélait à travers cette métaphore symbolique, une vie intrinsèque dans son concept et un message puissant à exploiter. Il revint à la réalité. Il se rappela cette citation généreuse de maître Casa: « voyez comme cette fontaine zen est agréable, avec son clapotis chantant qui couvre le bruit du moteur, pour la modique somme de 75€ , l'art à portée de bourse, vous auriez tort de vous en priver ».
La flaque d'eau dans laquelle ses pieds baignaient, lui indiquait que sa baignoire était en train de déborder sévèrement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

gertrude 06/11/2008 08:16

...

Emile Zona 06/11/2008 23:07


Votre commentaire qui en dit long par son absence de mots, s'abstient de tout commentaire. 
Silencieusement votre 


gertrude 05/11/2008 12:40

Cochonserie a toujours rimé avec bondieuserie et la meilleure cochonceté se baigne toujours dans les bénitiers, chère archigirl.
Foi de crâne je n'ai pas besoin de la méthode à Mimile pour en respirer l'erre.
Emmanuelle Ment vôtre..
Toujours pas de site pour aller vous convertir, âme perdue?

Emile Zona 05/11/2008 23:39


Maintenant que vous le dîtes, à bien y réfléchir, j'ai connu une grenouille de bénétier qui n'était pas si farouche. Ceci dit, il ne serait pas raisonnable de faire une généralité, avec une seule
expérience. Je retiens toutefois votre témoignage et je réfléchirais par deux fois avant de mettre mes doigts dans un bénétier.
Pieusement votre


Archigirl 05/11/2008 11:12

Rrrooohhhh....!
Chère Gertrude, comme vous y allez ! Faire allusion au lard à portée de bourse me font penser à des "cochonseries"... est ce que cela irait de paire avec des "bondieuseries"?
C'est pas vrai de voir ce que cet Emile inspire ...
Ah! Soeur Emmanuelle sauvez moi ! Oui je vais aller de ce pas véloce faire du sport ;-)

Emile Zona 05/11/2008 23:34


J'adore les petites grenouilles. Mon intuition me dit que vous êtes faussement outrée. Gertrude est une provocatrice qui n'est apparemment pas la dernière pour la gaudriole, remarquons que ses
propos ne laissent pas indifférents,  les votres non plus chère Archigirl, avec tout le respect que je vous dois.
Vélocement votre


gertrude 05/11/2008 09:45

Vous ne trouvez pas que 75 euros c'est un peu chair pour un lard apporté de bourse?

Emile Zona 05/11/2008 23:15


C'est en effet très onéreux pour un produit manufacturé en Asie, qui plus est,  de petite taille.
Je n’ai pas cédé à cet achat compulsif, malgré les arguments convaincants du vendeur. Dois-je m'en féliciter? Je ne sais pas, en tous cas, je suis parti sans bourse délier...
Fontainement votre