Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 22:23
Emile dégusta avec l'apéritif, des nombrils de Vénus garnis de tapenade, présentés sur un plateau parsemé de pétale d' hémérocalle. L'abus de Martini le faisait raisonner comme une coquecigrue, aussi, il modéra sa consommation de cotylédon umbilicus, car ceux-ci donnent la pépie. Il célébrait ainsi, la naissance d'un mouvement conceptuel inédit : le nombrilisme ovoïdal, en cavalier solitaire. Il leva son verre , au frontibus, au nazibus et au nombrilus et porta un toast avec cette citation de son maître de vit: "Au-dessous du nombril, il n'y a ni religion ni vérité". Il ne savait pas si cette citation convenait à la situation, en revanche, il eut le sentiment que cette phrase tombait fort à propos, quand il renversa son verre sur sa braguette.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Zona
commenter cet article

commentaires

gertrude noire 23/10/2008 09:55

C'est triste... Foi de vieil os.

Emile Zona 23/10/2008 13:29


Quelle misère! Je partage votre consternation, Gertrude.
Ossuairement votre


gertrude noire 23/10/2008 09:00

Et là non plus! Heureusement qu'il y a Gertrude pour animer votre blog!

Emile Zona 23/10/2008 13:27


Fort heureusement, votre présence est une bénédiction! Croyez bien que tous vos commentaires sont les bienvenus. Malgré la multitude de lecteurs, peu ont la délicatesse, de laisser un mot.
Bien à vous Gertrude


gertrude noire 22/10/2008 18:24

Je constate que votre cavalier est toujours aussi solitaire malgré ces tendances diaboliques (nous disons "cornes du diable" dans ma contrée périgoudine originelle peuplée d'incorrigibles mécréants et si riche en élevages de gras volatiles); voulez vous que nous procédions à une médiatisation de cet incroyable et surement incompris mouvement avant-gardiste, le MNOMOU?
J'attends votre feu vert pour le lancement d'un article publicitaire digne de ce nom.
Publicitairement vôtre.

Emile Zona 22/10/2008 23:57


D’'autres œuvres artistiques à venir verront le jour dans ce mouvement nombriliste, c‘est à parier. Un si beau mouvement ne peut qu’inspirer la création. Je vous donne l’autorisation d’en faire la
publicité avec plaisir, allez-y. Je ne connaissais par le terme de "cornes du diable". C'est une belle dénomination, pour une fourchette de volaille. Et pour ceux qui aiment faire des vœux avec cet
os unique, qu'est le furcula, il y a cela.
Meilleurs voeux Gertrude


Sainte gertrude 19/10/2008 09:51

Cher Èmile, je vois que vous avez succombé à la tentation de l'Image, malgré toutes les prières que j'ai pu récité durant ma neuvaine (d'obsédée) pour le salut de votre âme; si vous êtes un excellent botaniste vous êtes cependant un misérable ornithologue, car ce n'est pas un bréchet mais une "corne du diable".
Mais bravo pour votre oeuvre magnifique qui est la deuxième du nom dans le MNOMOU.
Bien à vous, cher Artiste!

Emile Zona 19/10/2008 21:37


Je me disait aussi que le furcula avait quelque chose de diabolique. Le bréchet aurait pu faire une belle monture, d’après Emile, cependant la fourchette au dessus du sternum, qui sont en fait la
fusion des deux clavicules, de la ceinture scapulaire, est visuellement plus attractive, après reflexion. En tous cas, merci d’avoir partagé vos connaissances ostéologiques, chère Gertrude. Il faut
dire qu’en matière osseuse, vous êtes plutôt bien équipée. Aussi grâce à votre générosité, je vais faire une petite correction à l’article.
Osseusement votre


Sainte gertrude 18/10/2008 12:18

Pour vous Archigirl:
gertrude.over-blog.org
et
gertruderosecelavi.over-blog.com

Emile Zona 18/10/2008 23:58


Un hasard est un signe divin pour une âme obsédée.
Bonne nuit Gertrude